Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de ccea.over-blog.com
  • : Ce blog existe afin de dénoncer les aberrations et dangers de l'expérimentation animale, en faisant la promotion des méthodes substitutives et en luttant contre toute forme d'exploitation animale.
  • Contact

Recherche

19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 21:03
RDV LE 08.09.12 A AUXERRE
 
Tract-Mezilles-3.jpg
 
 
 
 
TOUTES LES INFOS CONCERNANT LE CEDS ( CENTRE D'ELEVAGE DES SOUCHES ) ELEVANT DES CHIENS A DESTINATION DES LABORATOIRES DE VIVISECTION, SE TROUVANT A MEZILLES PRES D'AUXERRE DANS L'YONNE SONT SUR CE BLOG ENTRE AUTRES.......
 
ALORS QUE LES PRECEDENTES MANIFESTATIONS,
 
2010 > 300 PERSONNES ET 2011 > 500 PERSONNES ONT EU LIEU A MEZILLES
 
VOICI UNE VIDEO DE LA MANIFESTATION DE 2011 
 
sur vimeo >  http://vimeo.com/30966119#
 
   
 
 
 
LA TROISIEME MANIFESTATION DE 2012 A LIEU A AUXERRE DANS L'YONNE PLACE DE L'ARQUEBUSE. 
 
RDV DES 12H JUSQU'A ENVIRON 18H
 
LE PARCOURS PREVU FAIT ENVIRON 3.5 KM
 
 
DES CARS ET COVOITURAGES SONT MIS EN PLACE SUR FACEBOOK MAIS SI VOUS N'Y AVEZ PAS ACCES CONTACTEZ NOUS DIRECTEMENT SUR : ccea.officiel@gmail.com
 
 
 
LE DRESS CODE EST NOIR ET JAUNE
 
 
 
A la suite de la réponse de l’éleveur renvoyant à une hypothétique discussion avec des membres du GIRCOR (sur Paris et sans sa présence) nous cessons toutes tentatives de communication avec l’éleveur lui même et refusons de rencontrer le GIRCOR qui n'est autre que le fer de lance communiquant des bourreau pratiquant l'Expérimentation Animale.

Dans l’optique de leur montrer que nous ne lâcherons rien, nous avons décidé de nous réunir encore pour faire respecter le droit de nos amis les animaux.



La manifestation aura lieu dans la Ville d'Auxerre le 08.09.12 où se trouve la préfecture de l'Yonne afin d'interpeller directement les politiques et décideurs sur les enjeux de la vivisection et de toucher un large public sur place.

l'année prochaine en 2013 la manifestation se déroulera à nouveau à Mézilles devant l’élevage.
 
 
 
 
 
 
LIEN FB POUR LA MANIFESTATION :
 
 
 
LIEN FB CARS :

DEPART PARIS :
le RDV est dès 9H à la porte d'Italie près de la station Total et le retour prévu vers 20H au même endroit. 
 
CAR COMBACTIVE

 Départs : Vallorbe ( CH ), Pontarlier, Besançon et Dijon.
Tarifs Aller / Retour : 40 € depuis Vallorbe.
38 € depuis Pontarlier.
35 € depuis Besançon.
32 € depuis Dijon. 
https://www.facebook.com/events/423888814317260/?ref=notif&notif_t=plan_user_invited
 
 
DEPART VALOGNES (50)
 
 
 
DEPART TOULOUSE
   
car au départ de Toulouse , passe par Montauban, Cahors, Brives, Limoges, Chateauroux, Vierzon : https://www.facebook.com/events/204679746327070/
contact : ninonlafee@hotmail.fr
ou 06 63 28 46 58
tarif au départ de Toulouse et Montauban : 45 euros
tarif au départ de Cahors : 42 euros
tarif au départ de Brives : 35 euros
tarif au départ de limoges : 27 euros
tarif au départ de Chateauroux : 18 euros
tarif au départ de Vierzon : 13 euros
Des covoiturages sont proposés au départ de Carcassonne , Montpellier , Hossegor , Oloron, Pau et Bordeaux pour ceux que ça intéresse et rejoindre le car de Toulouse, envoyez moi un message si vous êtes partants !
 

 
LIEN FB COVOITURAGE :
 
 
 
UNE GARE SNCF S'Y TROUVE AINSI QUE DES NAVETTES RELIANT LE CENTRE VILLE
 
les horaires pour le 08.09.12 Paris Bercy > Auxerre
http://www.voyages-sncf.com/billet-train
 


 
2 PARKINGS "CONCHES ET/OU MIGRAINES" POURRONT ACCUEILLIR LES VEHICULES 
 
LES ASSOCIATIONS SOUHAITANT INSTALLER LEURS STANDS SONT PRIEES DE NOUS CONTACTER AVANT PAR MAIL A : ccea.officiel@gmail.com

MERCI A TOUTES ET TOUS POUR VOTRE INVESTISSEMENT QUAND A LA BONNE ORGANISATION DE CETTE GRANDE MANIFESTATION ANNUELLE OU NOUS ESPERONS BIENTOT DEPASSER LE MILLIER DE MANIFESTANTS
 
 
 
 
MERCI POUR EUX
qJFcenlyaoCgAze-320x240-cropped.jpg
LA PAGE FB DU CCE²A :
 
(vous pourrez y trouver et utiliser de nombreux tracts ansi que notre bulletin de soutien)
 
N'hésitez pas a fabriquer et apporter vos visuels.
 
 
PS : A nouveau cette année l'accueil des militants sera possible dès le vendredi soir 17H au camping la Calanque de St Fargeau....prevoir solide et liquide vegan,et couchage. merci
 
 
 
La mobilisation des Italiens ne faibli pas suite à l'action contre GRENN HILL ils soutiennent l'action du CCE²A contre l'elevage de Mézilles et annoncent une grande manifestation à Milan contre l'Ambassade de France prévu le 07.09.12  !!!
 
 
   
A Rome aussi contre l'Ambassade de France le 07.09.12
https://www.facebook.com/ events/427144647336461/

Mais aussi a Turin contre l'ambassade de France le 08.09.12
https://www.facebook.com/ events/347926198619729/

Un évènemnt FB a aussi été créé en Italie pour appeler a la manifestation du 08.09.12
https://www.facebook.com/ events/179844868814571/


un bus au départ de l'Italie est aussi mis en place pour rejoindre la manifestation du 08.09.12 à Auxerre
https://www.facebook.com/ events/247235165396464/





Réservez votre repas pour le 08.09.12 sur l'un de ces 2 liens :
-Stand Gentle Gourmet Café https://www.facebook.com/ events/153327648119749/

ou

-Stand Combactive  
 
 
 
 20120801 petition mezilles-ok - Copie
   

Communiqué de presse du 31.08.12

 

 

 

 

 

 

Le CCE²A, Collectif contre l’Expérimentation et l’Exploitation Animales, vous annonce sa troisième grande manifestation contre le CEDS / Centre d’élevage du Domaine des Souches, situé à Mézilles dans l’Yonne (89). Cette marche pacifique se déroulera à Auxerre le 8 septembre 2012 de 12h à 18h afin de dénoncer l’existence d’un des plus grands élevages de chiens destinés à l’expérimentation animale et d’interpeller les décideurs sur l’urgence d’une réelle promotion des expérimentations scientifiques sans animaux.

 

Nous vous prions de bien vouloir nous rejoindre pour couvrir cette marche importante.

 

Contact presse :

Marc Vallaud, président du CCE²A au 06 21 33 45 61 et Frédéric Galleteau, vice président au

06 85 76 37 96 ; ccea.officiel@gmail.com.

 

Veuillez trouver ci-dessous un dossier complet s’articulant de la manière suivante :

I - L’élevage de chiens de Mézilles

II - Le point sur nos actions

III - L’expérimentation animale (dossier général)

 

Dossier de presse

I - L’ÉLEVAGE DE CHIENS DU CEDS A MÉZILLES

Informations obtenues grâce à notre première manifestation non violente à Mézilles le 30 octobre 2010, ainsi qu’à des éléments communiqués par la Fondation Brigitte Bardot.

Cet élevage, le plus grand de France, existe depuis 1974.

 

1) Nombre de chiens reproducteurs (mâles/femelles) au sein de l’élevage :

Race Beagle : 21 mâles – 230 à 250 femelles.

Race Golden : 7 mâles – 50 à 60 femelles.

 

2) Nombre de portées/an/chienne et nombre moyen de chiots par portée :

Race Beagle : 1 à 1,2/an/chienne avec 5 chiots/portée.

Race Golden : adaptation de la reproduction selon besoins, avec un nombre maximum de 1,2/an/chienne.

 

3) Âge au départ des animaux et sociabilisation :

Sociabilisation des chiots à partir de l’âge de 3 semaines en présence de la mère et jusqu’au départ (procédure interne avec contact journalier des animaliers et soigneurs et suivi comportemental effectué par du personnel dédié plus précisément à cette tâche).

Âge de départ : à partir de 8 mois pour la plupart des animaux, entre 2 et 3 mois pour des demandes spécifiques réglementaires à finalité de contrôle de vaccins canins.

 

4) Soins vétérinaires :

Présence à temps complet d’un vétérinaire avec mandat sanitaire, salarié du site, responsable du suivi des animaux. L’ensemble du suivi sanitaire et comportemental des animaux est géré par une Assurance Qualité (manuel qualité/procédures/enregistrements relatifs à la qualité).

 

5) Hébergement des animaux :

Les conditions d’hébergement des animaux (superficie des boxes, nombre d’animaux par box, accès à l’extérieur) respectent au minimum les recommandations mises en place dans l’annexe A du 15 juin 2006 de la convention ETS123 du Conseil de l’Europe et reprises dans la nouvelle directive 2010/63/UE du 22 septembre 2010 article 22 et annexe III B 4 page L276/61 du JO du 20 octobre 2010.

 

Les animaux reproducteurs sont hébergés en harems composés de 1 mâle pour 10 à 14 femelles qui lui sont attribuées, dans des boxes intérieurs avec une courette en libre accès donnant sur l’extérieur.

Les jeunes chiens et adultes destinés au départ sont hébergés en groupes harmonieux de 10 à 25 animaux répartis selon leurs âge, taille et sexe, dans des boxes avec habitat intérieur et courette en libre accès donnant sur l’extérieur.

 

Les femelles gestantes et celles avec leur portée sont hébergées en boxes individuels dans des bâtiments fermés à température contrôlée, dits « maternités ».

Certains animaux sont hébergés dans des locaux sans accès sur l’extérieur, pour répondre à des demandes spécifiques particulières fixées en accord avec le vétérinaire responsable et régies par un cahier des charges. Ils sont en confinement.

 

Les dimensions des boxes peuvent varier. Par exemple : surface de 60m² pour 24 animaux de moins de 20kg (jeunes chiens et adultes) et surface de 44m² pour un maximum de 15 chiens (reproducteurs de moins de 20kg).

 

6) Personnel dédié aux soins des animaux :

15 animaliers, techniciens animaliers et vétérinaires sont affectés directement aux soins des animaux. L’ensemble du personnel est salarié de la société (4 salariés supplémentaires en gestion administrative).

 

7) Destination des animaux – Nature des expérimentations :

Les animaux sont uniquement destinés à la recherche en santé humaine et animale. Les domaines principaux sont :

- sécurité du médicament

- mise au point de vaccins (exclusivement canins)

- programmes de recherche sur les maladies graves humaines (modèle golden/INSERM – ENV)

- chirurgie expérimentale et mise au point de nouveaux biomatériaux.

Destination : France et pays limitrophes européens pour des centres de recherche répondant à la réglementation en cours en matière d’autorisation.

Voici le site en question :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

II - LE POINT SUR NOS ACTIONS

 

En 2010, lors de la première manifestation à l’encontre du CEDS, nous avons demandé une inspection citoyenne de l’élevage. Inspection qui nous a été refusée.


Il faut savoir que la plupart des chiens élevés à Mézilles sont « utilisés » en thérapie génique et sont de ce fait soumis à d’horribles et inutiles souffrances, alors qu’il est aujourd’hui admis par la communauté scientifique que la totalité des essais cliniques de thérapie génique ont été de lourds échecs.
(cf. la Lettre de Pro Anima N°62, p.3)

 

Pour ce troisième opus, nous allons donc plus loin dans nos revendications et demandons la fermeture de ce centre qui est l’un des plus grands fournisseurs de laboratoires d’Europe.

 

 

Voici un bref historique des démarches entreprises :

 

2010                Juin 2010        Tentative de communication avec l’éleveur et demande d’inspection citoyenne indépendante : restées sans réponse.

30.10.10          Manifestation à Mézilles contre le CEDS, regroupant plus de 300 personnes.

 

2011                06.09.11          Lettre de la Fondation Brigitte Bardot à l’éleveur.

07.09.11          Réponse de l’éleveur à la FBB, dont voici ci-dessous un extrait :

« Il pourra vous être proposé dans le courant de l’année une rencontre […] en association avec des représentants du GIRCOR […]. Nous suggérerons la présence à cette réunion d’autres éleveurs et acteurs impliqués dans l’Expérimentation Animale [… ]. »

30.09.11          Manifestation à Mézilles contre le CEDS, regroupant plus de 500 personnes.

Refus catégorique de l’éleveur d’une inspection de son élevage.

21.12.11          Courrier du CCE²A expliquant que le collectif a lui aussi des exigences quant au déroulement d’une éventuelle rencontre avec l’éleveur.

 

2012                09.03.2012        Courrier de l’éleveur, M Carré, qui nous indique que :

 « L’activité du CEDS n’est qu’un petit maillon de la chaîne de l’expérimentation animale (…) » et que « le GIRCOR a donné son accord pour rencontrer un ou deux représentants du CCE²A afin de leur expliquer la recherche biomédicale et la place des animaux dans cette activité (…). »

 

Contrairement au contenu de son courrier du 07.09.11, qui laissait entendre sa présence et celle d’autres éleveurs en plus du représentant du GIRCOR, M. Carré éleveur depuis 1974(et président du centre d’enfouissement de déchets de Ronchères) se cache en minimisant son implication personnelle et botte en touche en renvoyant à une hypothétique discussion avec le GIRCOR qui n’est autre que le fer de lance de l’expérimentation animale.

(cf. la Lettre de Pro Anima N°65, p.10)

           

C’est pourquoi le CCE²A annonce la troisième manifestation contre le CEDS, qui se déroulera à AUXERRE le 08.09.12 de 12h à 18h afin d’interpeller les décideurs sur l’urgence d’une réelle promotion des méthodes substitutives comme annoncée lors de la campagne électorale de M Le Président de la République Française, M. Hollande ; et de leur demander d’effectuer des contrôles surprises dans cet élevage en partenariat avec des représentants d’associations de protection animale reconnues.

 

Dans cette optique, il a été proposé à M. le Préfet de l’Yonne de rencontrer une délégation de porte-paroles associatifs lors de la manifestation.

 

 

 

 

 

 

La libération de Green Hill

 

Le samedi 28 avril 2012, lors d'une manifestation contre l'élevage de chiens de « Green Hill », situé à Montichiari en Italie, 1500 militants du collectif « Fermare Green Hill » ont réussi à pénétrer dans les locaux et à libérer 30 chiens.

 

Dans cette élevage, 2700 chiens de race Beagle sont enfermés et chaque mois, plus de 250 finissent dans les laboratoires de vivisection européens.

Les chiens libérés ont été présentés  à des vétérinaires qui ont pu constater que certains chiens avaient subi une ablation des cordes vocales.

 

Suite à cela, une enquête judiciaire a ordonné la fermeture de l’élevage pour mauvais traitements et pratiques illégales.

 

Les 2700 chiens ont été libérés et confiés à des associations de protection animale en vue de les faire adopter.

Les membres de ce collectif ont décidé de se joindre à nous le 8 septembre pour continuer le combat contre l’expérimentation animale.

 

Site internet du collectif : http://www.fermaregreenhill.net/wp/

 

 

 

 

ALF le film

 

Le 7 Novembre prochain sortira le film de Jerome Lescure rendant hommage aux militants de la protection animale.

 

Le Front de Libération Animale libère des animaux des griffes de leurs tortionnaires, si nécessaire en utilisant la force.

 

Ce film retrace les actions d’un groupe de militants prêts à risquer leur liberté pour défendre ceux qui souffrent.

 

Lien : http://www.alf-lefilm.com/

 

 

 

 

III - L’EXPÉRIMENTATION ANIMALE EN EUROPE :

 

Une réalité inquiétante

 

En 2010, le marché mondial du médicament est évalué à environ 870 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Le marché américain (États-Unis) reste le plus important avec 39% du marché mondial, loin devant les principaux marchés européens. La France est, en 2010, le deuxième marché européen derrière l’Allemagne, et représente 4,6% du marché mondial avec plus de 35 milliards de dollars de chiffre d’affaires. La consommation moyenne de médicaments par an et par personne est estimée à 547 euros en 2009. Ces chiffres suffisent à mesurer l’ampleur des profits générés par les multinationales pharmaceutiques. De plus, elles exercent un puissant lobbying auprès des gouvernements, universités, chercheurs, médecins et revues médicales.

Les compagnies pharmaceutiques affirment que l’expérimentation animale est primordiale et nécessaire pour protéger et soigner les humains. On estime à 7 millions par an le nombre d’animaux sacrifiés à des fins expérimentales en France, 17 millions aux États-Unis, et il s’élève à 800 millions à l’échelle mondiale.

 

Les rongeurs et les lapins représentent près de 78% du nombre total d’animaux utilisés dans l’UE, ce dernier atteignant les 12,1 millions.

D’autres espèces sont également utilisées tels les chats, chiens, primates, oiseaux, reptiles, amphibiens, etc. Certains animaux proviennent de trafics illégaux, causant le déclin de plusieurs espèces aujourd’hui en voie de disparition, comme certains primates. A l’heure actuelle, il y a plus de chimpanzés dans les laboratoires qu’en liberté !

Cruauté au nom de la santé humaine

 

Les tests sur animaux concernent un large panel de produits, allant des produits de beauté (savons, parfums, shampoings) aux produits chimiques (encres, peintures, détergents), en passant par les pesticides, les armes, les produits de consommation et bien d’autres encore.

Les expériences que les animaux subissent à répétition (parfois durant des années) sont aussi barbares que douloureuses. Citons par exemple la privation d’oxygène ou de sommeil, la création d’anxiété, d’agressivité ou de folie, l’hypertension par compressions, les blessures et lésions en tous genres, les transplantations, greffes, décharges électriques, les tumeurs provoquées par des coups, le déclenchement de cancers par l’intermédiaire de produits chimiques, les absorptions forcées de drogues et d’alcool, les noyades ou suffocations, le prélèvement de sang directement dans le cœur ou les oreilles, la projection d’animaux contre des murs, la consommation forcée de tabac (chiens, chats, singes), les injections de nicotine (chevaux)... Il ne s’agit là que d’une partie des innombrables cruautés que subissent les animaux au nom de la santé humaine.

Des médicaments dangereux…

 

De nombreux médicaments testés au préalable sur les animaux et déclarés potentiellement dangereux lors des tests en laboratoire ont tout de même été testés sur l’homme, ultime cobaye des processus pharmaceutiques, chez qui ils se sont avérés toxiques, cancérigènes et mutagènes.

Citons l’AZT, antiviral prescrit aux sidéens malgré des effets mutagènes et cancérigènes sur le rat ; la trétinoïne, utilisée pour le traitement de l’acné et responsable de cancer de la peau chez la souris ; le tamoxifène, prescrit pour prévenir la récurrence du cancer  du sein chez les femmes bien que responsable de cancers chez les rongeurs en laboratoire ; la phenformine, prescrite aux diabétiques, qui tua 16 000 personnes avant qu’elle ne soit retirée du marché… Et la liste s’allonge chaque année, tout comme le nombre de scandales sanitaires. Selon les experts, 120 000 décès sont provoqués chaque année par des médicaments inadaptés.

… et des maladies en recrudescence !

 

Considérer qu’un rat est un modèle miniature fiable de l’organisme humain relève de l’aberration et de la fraude scientifique. L’homme et l’animal présentent de grandes différences anatomiques, physiologiques et psychologiques, et ne réagissent par conséquent pas de la même façon face aux produits.

 

La recherche contre le cancer, maladie qui connaît une véritable explosion ces dernières années, n’a connu aucun succès significatif malgré des tests sur animaux (rats, chats, chiens, singes). Ces derniers ne peuvent être des modèles valables extrapolables à l’homme. En effet, chez l’homme une tumeur cancéreuse se développe pendant de longues années alors qu’elle est délibérément provoquée chez les animaux lors des tests, de manière accélérée.

Un nombre affolant de chiens ont été sacrifiés depuis le siècle dernier pour tenter de comprendre et soigner le diabète, en recrudescence lui aussi. Or, ces études sont absurdes car les habitudes alimentaires et les réactions métaboliques des chiens sont radicalement différentes de celles de l’être humain. Claude Bernard déclarait : « Je meurs les mains pleines de sang et sans avoir rien appris. »

 

Des alternatives existent

 

Les scientifiques estiment que 80 à 90 % de tous les cancers sont liés à l’alimentation et au style de vie (tabagisme, manque d’activité physique...), que nous pouvons contrôler. La prévention des maladies apparaît donc très importante, mais est souvent négligée par les pouvoirs publics et les laboratoires privés car non rentable. La prévention doit donc se faire par l’éducation : arrêter le grignotage en dehors des repas (ce dernier favorisant l’obésité, l’hypertension, les maladies cardiaques, etc.), pratiquer une activité physique régulière (pour prévenir la surcharge pondérale, l’ostéoporose, etc.), consommer des fruits et légumes (pour prévenir de nombreux cancers...), etc.

 

Les tests sur animaux sont éthiquement condamnables et scientifiquement non fiables. « L’animal ne prédit pas vraiment le comportement humain » confirme Thomas Hartung, chef de l’ECVAM. Plusieurs voies de recherche s’avèrent plus efficaces, plus valides et beaucoup moins coûteuses et peuvent d’ores et déjà se substituer à l’expérimentation animale.

 

En toxicologie, le programme Valitox (France), qui utilise la recherche in vitro sur cellules humaines, est déjà actif et compatible avec la directive européenne REACH (enregistrement, évaluation et autorisation des produits chimiques) dont le rôle est de tester 30 000 composés chimiques. La bio-ingénierie, sur puce électronique, permet de reproduire les activités mécaniques des organes et de leurs environnements. Ainsi, il devient possible d’étudier en détail les facteurs provoquant ou favorisant par exemple des maladies cardio-vasculaires. La recherche in silico, quant à elle, utilise les méthodes informatiques pour étudier des gènes, établir des traitements efficaces, modéliser des maladies, tester l’efficacité de médicaments, etc. De plus, l’imagerie médicale permet de visualiser indirectement l’anatomie, la physiologie ou le métabolisme du corps humain. Enfin, il existe de multiples méthodes éthiques et non invasives pour observer un organisme humain dans son ensemble.

 

D’autres méthodes en sont encore à leurs débuts mais pourront bientôt se substituer à l’expérimentation animale, à condition qu’on leur donne les mêmes moyens de développement que ceux alloués à la vivisection.

« La recherche in vitro sur les tissus vivants s’est avérée associée à beaucoup de grandes découvertes. Bien que le tissu humain n’ait pas toujours été utilisé, il y en a pourtant toujours eu à disposition. Les cultures de sang, de tissus et d’organes représentent les bancs d’essais idéaux pour tester l’efficacité et la toxicité des médicaments », explique le Dr. Ray Greek (EFMA).

 

Moralement acceptable ?

 

L’homme a-t-il le droit de disposer de la faune et de la flore sans aucune restriction morale ou juridique ? Déjà au VIe siècle, Pythagore écrivait : « Tant que l’Homme continuera à être le destructeur impitoyable des créatures vivantes […], il ne connaîtra jamais santé et paix. Tant que les hommes massacreront les bêtes, ils s’entretueront. En effet, celui qui sème meurtre et souffrance ne peut récolter joie et amour. »Hippocrate avait posé comme principe absolu le « primum non nocere », qui signifie « d’abord ne pas nuire ». Tolstoï déclarait : « Tant qu’il y aura des abattoirs, il y aura des champs de bataille ». Albert Schweitzer écrivait : « Nous devons nous battre contre cet esprit de cruauté inconsciente avec lequel nous traitons les animaux. Ils souffrent autant que nous. La vraie humanité ne nous autorise pas à leur imposer une telle souffrance. C’est notre devoir de faire reconnaître ce fait au monde entier. Tant que nous n’étendons pas notre cercle de compassion à tous les êtres vivants, l’humanité ne trouvera pas la paix. » Pour finir, selon Gandhi, « On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont elle traite ses animaux. » et Victor Hugo « la vivisection est un crime ».

 

La vivisection est-elle, d’une part, justifiée en matière de recherche scientifique, et d’autre part, acceptable sur le plan moral ? La réponse est non.

 

 

 

 

 

 

LES CHIFFRES

 

 

 

- 5e rapport sur les statistiques concernant le nombre d'animaux utilisés à des fins expérimentales :

http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=COM%3A2007%3A0675%3AFIN%3AFR%3APDF

 

 

- 6e rapport sur les statistiques concernant le nombre d'animaux utilisés à des fins expérimentales :

http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=COM:2010:0511:FIN:FR:PDF

 

- Rapport parlementaire sur l’expérimentation en Europe :

http://www.assemblee-nationale.fr/13/rap-off/i2145.asp

 

 

- Méthodes alternatives en expérimentation animale, 12 mai 2011 – INERIS :

http://www.ineris.fr/centredoc/dp-methodes-alternatives.pdf

 

 

Directive 2010

 

http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2010:276:0033:0079:fr:PDF

 

Si ce lien ne fonctionne pas, tapez dans Google : « directive 2010/63/UE du 22 septembre 2010 article 22 et annexe III B 4 page L276/61 du JO du 20 octobre 2010 ». ]





Partager cet article

Repost 0
ccea.over-blog.com - dans Manifestations
commenter cet article

commentaires

high risk credit card processing 16/07/2014 11:29

This can be called as the blog of these days as it tells all the issues that are related to human. From the vey food and infections to the causes and effects of these foods. Reading this article took me through a journey of life.

billy 15/08/2012 23:18

Bonsoir, merci de bien vouloir m'envoyer votre pétition car impossible de l'imprimer en bonne qualité. Cordialement,

ccea.over-blog.com 20/08/2012 15:01



Bonjour, envoyez nous un mail à ccea.officiel@gmail.com et nous vous la ferons parvenir.


Cordialement


M



Chats et chiens / Annie 14/08/2012 22:05

Diffusé sur F.B
Bonne chance pour le 8 septembre...
Amicalement, Annie (Maroc)

ccea.over-blog.com 30/12/2012 15:38



Merci :-)